Journal Horoya

Sanoussi Diakité s’engage pour la relance du secteur agricole dans la sous région !

A l’ occasion de la 9eme session de l’Assemblée générale du Réseau Africain des institutions et Fonds de Formation Professionnel- RAFPRO- tenue à Conakry, Sanoussi Diakité, le secrétaire général de l’Office National des Formations Professionnelles -ONFP- du Sénégal a accordé un entretien à notre rédaction. Il s’est essentiellement consacré aux questions agricoles de l’Afrique de l’Ouest.

Selon Sanoussi Diakité, le RAFPRO, est un réseau d’échanges, de concertation, de partage des bonnes pratiques à travers des exposés afin de dévoiler les expériences de leurs organisations. Cet organisme se repose sur l’expérience en matière de formation professionnelle, de l’agriculture, de l’agro- alimentaire tout en apportant aux autres pays des éléments pouvant accélérer le développement de leur agriculture par la construction des infrastructures, de formation professionnelle, dans l’élaboration des éditions de manuels de formation professionnelle.

Parlant de ses ambitions dans ce secteur, cet expert compte corriger tous les déséquilibres liés à la formation professionnelle, par la valorisation et par des formations liées à l’agriculture.

Et d’ajouter : ‘’L’agriculture étant la vitrine de tout développement d’un pays s’il n’ya pas de formation adéquate, cet objectif ne sera pas atteint. Pour cela, il faut mettre une attention particulière, fixer les énergies, diversifier les cultures agro alimentaires’’, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, il affirme que RAFPRO, est un réseau crédible, qui attire l’attention nationale et internationale sur les questions de formations professionnelles. Il est aussi l’argumentaire des formations professionnelles. ‘’Dans le futur , nous mettrons à la disposition des autorités de l’Afrique de l’Ouest des manuels et des experts qui porteront haut la politique du développement agricole’’.

S’agissant des stratégies pour la mise en place du bon plan de promotion de l’agriculture en Afrique de l’ouest, il dira ceci : ‘’Nous voulons corriger le dysfonctionnement en revalorisant la formation agricole, en la mettant à un palier correspondant aux enjeux de l’agriculture dans nos pays. Nous disons tous dans nos pays respectifs que l’agriculture est le moteur de la croissance. Toutefois, si la formation n’accompagne pas, on ne peut pas avoir la croissance. C’est pourquoi, quelle que soit la volonté de nos gouvernants de développer l’agriculture. Mais s’il n’y a pas une formation conséquente pour accompagner nos initiatives, nous ne pouvons pas avoir ce que nous attendons’’, a-t-il dit.

‘’La formation professionnelle doit avoir suffisamment des moyens, fort malheureusement cette idée est abandonnée. Nous demandons aux autorités de ces pays de portée très haut cette politique agricole en la modernisant, car elle va créer le changement rapide pour obtenir en fin une autosuffisance alimentaire. Je félicite les autorités guinéennes pour voir mis en avant la formation professionnelle, seul moyen de développer capable de propulser le développement un pays’’.

Faut-il noter que Sanoussi Diakité a inventé la machine qui décortique le fonio. Cette machine est aujourd’hui utilisée dans de nombreux pays de la sous région notamment en guinée et compte revaloriser la culture de cet aliment.

Amadou Kendessa Diallo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*