Journal Horoya

Pékin : un professeur d’université donne les raisons du développement rapide des relations sino-afriaines

Beijing – Le séminaire de la formation des journalistes et fonctionnaires guinéens se poursuit dans la capitale chinoise. Cette deuxième journée avait deux thématiques : « le rôle des médias dans les relations sino-africaines et le régime politique de la Chine ».

Le professeur Li Anshan, de l’Université de Pékin, a développé le thème lié aux relations entre la Chine et l’Afrique. Pour cela, il a tout d’abord souligné les quatre faits marquants de l’historique de ces relations. Il s’agit du développement rapide des relations sino-africaines, la fourniture de nouveaux choix pour l’Afrique par la Chine, les infrastructures chinoises en Afrique, une promotion pour l’investissement international et la vue africaine de Chine, généralement positive.

Li Anshan a aussi expliqué pourquoi les relations entre la Chine et l’Afrique se sont développées si vite. Selon lui, ces relations sont dues aux expériences historiques similaires, au respect mutuel, aux avantages et au développement communs.

Cependant, regrette-t-il, les difficultés chinoises sont liées au traitement que les médias occidentaux font de la CCTV (la chaine de la télévision chinoise), traitée de ‘’raciste’’. Il ajoute à cela la domination occidentale, le manque de connaissance du monde de la Chine et la mauvaise publicité faite par les médias de l’Occident et les occidentaux eux-mêmes.

Mais pour lui, la Chine et l’Afrique ont le même dilemme, c’est-à-dire la compréhension mutuelle marquée par des objectifs communs qui sont la bonne utilisation des médias pour préserver l’intérêt naturel. Ainsi, les médias de la Chine et de l’Afrique, devraient, selon lui, œuvrer pour créer une compréhension mutuelle, et donner une image positive.

La deuxième thématique de cette journée était le système politique de la République Populaire de Chine. A cet effet, le conférencier, Li DAN a indiqué que pour comprendre la Chine, il faut comprendre ses ‘’trois dimensions’’ à savoir son territoire, sa population et son Histoire. Dans son exposé, il a fait savoir que la Chine est un pays plus ancien que l’histoire et qui compte 56 ethnies pour une population estimée à un milliard quatre cent millions d’habitants. ‘’La Chine est l’un des pays les plus anciens du monde. Sa civilisation n’a jamais été interrompue et elle n’a jamais été entièrement colonisée’’, rapporte M. DAN. Ainsi, il dira que depuis la proclamation de son indépendance, la Chine a connu quatre (4) constitutions et que celle de 1982 a, à son tour, connu quatre amendements dont le dernier date de 2004.

En Chine, explique-t-il, tout le pouvoir appartient au peuple. D’où le slogan ‘’de chacun selon ses capacités, à chacun selon son travail’’.

Enfin, en Chine, souligne le conférencier, le Parti Communiste Chinois est le plus grand parti soutenu par huit (8) autres partis politiques démocratiques.

Amadou Kendessa Diallo de retour de Beijing

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*