Journal Horoya

Mines: Trois ministères s’accordent pour maximiser et sécuriser les recettes

Dans le but de maximiser les recettes minières, les ministères des mines et géologie, de l’économie et des finances et celui du budget, ont procédé mercredi, 16 Août, à la signature des termes de références de la TASK FORCE INTERMINISTERIELLE « MINES ET REVENUS » (TFMR).

 La cérémonie officielle de signature a réuni, dans la salle de conférence du département des mines, les ministres du Budget, de l’économie et des finances, des mines et géologie, les cadres des ministères concernés, les représentants des partenaires techniques et financier notamment la GIZ, la Banque mondiale, le FMI, la BAD, le NRGI, UE.

Selon l’Inspecteur Général du ministère des mines et de la Géologie, la  TASK FORCE INTERMINISTERIELLE « MINES ET REVENUS » (TFMR) est un groupe de travail interministériel soutenu par des partenaires au développement qui travaille sur des questions et projets concernant les revenus de l’industrie extractive qui nécessite une coordination et une coopération entre les différents services étatiques.

Alhouseine Kaba soutient que les résultats attendus de la TFMR sont entre autre : une coordination efficace et un échange d’information systématique entre les trois ministères ; un meilleur suivi des recettes issues des activités extractives afin de mobiliser, accroitre et sécuriser les recettes de l’Etat ; l’amélioration de la conformité des comptoirs d’achat et d’exportation de l’or et de diamants ; l’amélioration de la conformité des sociétés minières avec leur obligation fiscales.

Le ministre des mines et de la Géologie se réjouit de la signature des TDR et remercie les partenaires impliqués dans cette action. Abdoulaye Magassouba rappelle que la contribution du secteur minier au développement économique passe nécessairement par la réalisation effective de son rôle dans le financement de l’économie.

« La mission des autorités guinéennes, notamment le Chef de l’Etat et le Premier Ministre est que le secteur puisse financer divers secteur de l’économie. Pour réaliser cet objectif nous sommes confrontés à deux principaux défis : Le premier porte sur l’insuffisance de coopération ou de collaboration entre les différentes institutions nationales impliquées dans le recouvrement et la détermination des revenus du secteur extractif. Le deuxième porte sur l’asymétrie d’information entre les administrations nationales et multinationales du secteur minier ».

C’est ainsi, ajoute le ministre Magassouba, que nous avons eu des concertations avec les autres départements concernés, il est apparu la nécessité de joindre nos forces pour être plus efficace. Abdoulaye Magassouba a vivement remercié les partenaires au premier rang desquels la coopération allemande à travers la GIZ pour leur appui dans le cadre de la mise en œuvre  de ce projet.

Pour la Ministre de l’économie et des finances, c’est une équipe qui gagne. Maladho Kaba laisse entendre que « c’est un peu à l’image d’une équipe de foot qui a un bon attaquant. Mais lui seul ne peut pas marquer des buts. La TFMR est un projet très important qui va permettre de partager les informations. Donc plus de transparences qui nous permettent d’éviter l’incohérence et la contradiction. Aussi, cette TFMR permet de sécuriser et de mobiliser de façon accrus les recettes fiscales qui nous permettront de créer l’espace budgétaire nécessaire  pour le financement des projets d’investissement dans le cadre du plan national de développement économique et social ».

De son côté, le ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya, déclare que ce projet permet de déterminer une meilleure visibilité pour les partenaires privées pour la réalisation de leur projet.

Pour nous ministère, dit-il, cela nous permet d’avoir une meilleure visibilité des revenus aux quels nous pouvons nous attendre à court et moyen terme. C’est absolument important qu’une initiative de ce genre soit mis en place pour nous permettre justement de financer le projet de société au quel nous sommes tenu et pour lequel le peuple de Guinée a mandaté le Président Alpha Condé.

Il poursuit en disant que « Nous avons un nouveau programme national de  qui demande assez de moyens pour la réalisation des différents projets. Cet outil nous permet de sécuriser, de mobiliser mais aussi de sécuriser les revenus miniers. Au niveau du ministère du budget nous soutenons cette idée et nous pensons qu’avec l’accompagnement des partenaires, cet  TFMR sera réalisé y compris le projet fusion».

La signature des termes de référence du projet TFMR par les trois ministres a mis fin à la rencontre dans une atmosphère plein d’espoir.

Alhassane Barry

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*