Journal Horoya

Le Conseil Economique et Social (CES) adopte plusieurs recommandations lors de la clôture de sa session ordinaire

Après deux mois d’intenses activités, le Conseil Economique et Social  a clôturé, lundi, sa première session ordinaire. Dans son discours, la présidente de l’Institution, Hadja Rabiatou Sérah, a indiqué que la présence des institutions internationales au côté du CES a permis de rédiger une feuille de route pour la mise en place d’un socle de protection sociale et des recommandions pour le bon fonctionnement du Conseil économique et social et la stabilité en Guinée. Elle a saisi l’opportunité pour inviter ses pairs à profiter des rencontres internationales pour « marquer de l’emprunte guinéenne ».

Hadja Rabiatou Sérah a aussi remercié le ministre conseiller à la présidence, chargé des institutions républicaines, Mohamed Lamine Fofana au nom du rôle qu’il joue à la présidence de la République.

Au cours de la première session ordinaire, « le CES s’est engagé à se plancher sur des sujets d’auto-saisine portant sur des faits extrêmement importants pour le pays dont entre autres la lutte contre la pêche illicite, la gestion des plastiques biodégradables, les logements sociaux décents pour tous et l’amélioration de la bonne gouvernance« , a déclaré la présidente Hadja Rabiatou Sérah Diallo.

A son tour, Baba Gallé Barry, le rapporteur a fait la lecture du Rapport synthèse et des recommandations. Parmi celles-ci, il a cité entre autres recommandations:

« assurer et veiller à la distribution régulière et efficace des médicaments et matériels aux structures sanitaires fonctionnels; sensibiliser, motiver, responsabiliser, contrôler et sanctionner les agents  de niveau défaillant; recruter et déployer les professionnels de la santé de toutes les catégories y compris les assistants sociaux sur toute l’étendue du territoire  national; normaliser les structures de santé privées conformément aux recommandations de l’OMS; inviter l’Etat à travers ses structures spécialisées à savoir les ministère des Finances, du Budget à mieux s’investir dans le financement en faveur de la protection sociale; inviter l’Etat à ratifier et à faire appliquer la convention 102 relative à la sécurité sociale, selon la norme minimum; améliorer le système de santé publique par le rapprochement des services d’hygiène existant, réduire le taux d’évacuation sanitaire« .

Au niveau du législatif, le CES a fait aussi deux recommandations qui consiste principalement à: « élaborer une politique nationale de sécurisation du revenu pour les enfants, sous forme de lois à travers un cadre juridique dans le respect du droit international des enfants et finaliser le document national de protection sociale (…) ».

Pour la réussite de toutes ces recommandations, le CES invite l’Etat à: « maintenir la paix dans le pays en luttant contre les inégalités sociales et en favorisant la justice sociale, source de toutes les violences« .

Enfin, au niveau des partenaires, le CES recommande l’élargissement et l’opérationnalisation du  Conseil national du dialogue social et au niveau des syndicats, « favoriser la création des mutuelles de santé« .

Amadou  Kendessa Diallo

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*