Journal Horoya

Guinée: L’ONFPP outille des médias en techniques d’écriture journalistique

Du 18 au 22 avril s’est tenu à Conakry un atelier de formation en Technique d’écriture journalistique à l’endroit des journalistes et des communicants guinéens. Cet atelier de cinq jours a été initié et financé par l’ONFPP (Office Nationale de la Formation et du Perfectionnement professionnel) dans le cadre du renforcement des capacités des hommes de médias.

L’objectif est de pouvoir Ecrire pour être lu, écrire court et dense, trouver des angles originaux et des titres accrocheurs pour être plus compétitif.

Quinze journalistes ont pris part à cette formation.

Pour la circonstance, le directeur général de l’Office National de la Formation et du Perfectionnement professionnel (ONFPP), Lucien Beindou Guilao est tout d’abord revenu sur les raisons de l’organisation de cette formation par son institution.

« C’est à la suite d’un diagnostic que nous avons relevé assez d’anomalies au niveau des journalistes guinéens. C’est pourquoi, nous avons organisé cette formation axée sur la maitrise des techniques d’écriture journalistique », justifie-t-il.

Il a rappelé que la mission de sa structure est d’organiser, de financer et mettre en œuvre la formation professionnelle sur toute l’étendue du territoire.

« En appliquant la politique du gouvernement sur le terrain, notre Institution accompagne ainsi les entreprises vers la compétitivité. Nous savons que pour aller loin, il faut maitriser les fondamentaux. Cette formation me tenait au cœur. Ce n’est pas dit d’aller appliquer à 100% tout ce que vous avez appris ici. Chacun a sa personnalité, son approche. Mais en terme de formation, si vous appliquez ne serait que 35 ou 50% de ce que vous avez appris, ça sera un plus dans ce que vous êtes habitués de faire », a-t-il soutenu.

Projetant, M. Guilao a noté qu’il y a d’autres modules qui sont programmés et le catalogue du Centre de formation est vraiment très vaste.  « Bien que nos moyens soient limités, c’est cette dynamique que nous avons engagée à l’ONFPP que nous a permis de conquérir notre public cible notamment au niveau des entreprises privées. L’année dernière, on a reçu 3 000 employés pour des formations et aujourd’hui, enfin mars, nous avons 4 000 demandes », a-t- révélé.

Pour Olivier Piot, expert formateur du Centre de Formation pour Journaliste de France (CFPJ) et ancien journaliste du journal « Le Monde », le métier de journaliste devient de façon plus ou moins autodidacte.

« C’est donc un moment de s’arrêter et revenir sur les grandes techniques de base pour pouvoir reprendre son métier et aller plus loin pour être plus efficace, plus professionnel et plus performant », a-t-il estimé.

Revenant sur les thèmes abordés au cours de cet atelier de formation, M. Piot a noté cinq thèmes comme « Ecrire, pour être lu » ; « maitriser le Message Essentiel »; « Déterminer un Angle »; « Structurer son article »; « Pratiquer l’écriture journalistique ». « C’est ce que j’ai appelé la Lanpe. ( La lampe qui éclaire le chemin de lecteurs, L pour lecteurs, a pour angle ; m pour message, p pour plan, e pour écriture), a-t-il rappelé enfin.

   Amadou Mouctar Diallo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*