Journal Horoya

Emploi: la Guinée lance la deuxième édition à Paris

En collaboration avec l’Association des Jeunes Guinéens de France (AJGF), le Gouvernement vient de donner le coup d’envoi de la deuxième édition du Salon de l’emploi et de l’entrepreneuriat guinéen à Paris « Talents Guinée 2016 » dans l’enceinte de la Mairie du 20e arrondissement de la capitale française.

Prenant la parole en premier, Ibrahima Tanou Sow, Président de l’Association des Jeunes Guinéens de France (AJGF), a relevé que l’organisation de ce salon découlait d’un certain nombre de constats parmi lesquels : le besoin en compétences particulières difficilement disponibles sur le marché de l’emploi local pour certaines entreprises ; ou encore l’envie et la volonté des guinéens de la diaspora de participer à leur tour au développement de notre nation en s’installant en Guinée.

 Et pour y répondre, la mise en œuvre de cette plateforme constituait une évidence. C’est ainsi qu’avec l’Agence Guinéenne pour la Promotion de l’Emploi (AGUIPE), des partenariats ont été noués pour le succès que l’on sait après la première édition.

 A cet effet, le Directeur Général de l’AGUIPE, Sékouba Mara, dans son propos dira qu’en sa qualité de service public de l’emploi, la structure dont il a la charge se veut demeurer qualitativement aux côtés des guinéens pour leur apporter les services relevant de sa mission, à travers une politique dont le but principal est d’infléchir l’écart entre le niveau de la population active et le niveau de l’emploi. Une mission qui est portée par le Gouvernement tout entier comme le rappelle souvent le Président de la République, Chef de l’Etat, Alpha Condé.

 A l’entame de son propos, Damantang Albert Camara a tout d’abord salué l’initiative et remercié chaleureusement le secteur privé qui a fait le déplacement sur Paris démontrant ainsi sa volonté de réunir toutes les ressources nécessaires à la relance des activités économiques en Guinée. Ces entreprises citoyennes et responsables qui ont décidé de miser sur les compétences guinéennes où qu’elles se trouvent pour répondre aux exigences du développement de leur activité.

 Plus loin, le Ministre en charge de l’Emploi dira que c’est grâce à cette prise de conscience que les entreprises ont participé à la conception d’une politique de promotion du contenu local et que certaines d’entre elles accompagnent l’éclosion de start-up à travers divers initiatives. A titre d’exemples, depuis 2012 il y a eu plus de 20 000 création d’entreprises individuelles en Guinée. Ce qui, dira-t-il, confirme la tendance des guinéens à vouloir créer leur propre emploi.

Dans son intervention, le Ministre Damantang A. Camara martèlera que ce soit avec l’Association des Jeunes Guinéens de France, l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration ou tout autre organisation, le Gouvernement continuera à nouer les partenariats nécessaires à l’accompagnement des demandeurs d’emploi de la diaspora.

 Avant de terminer, le Ministre en charge de l’Emploi a répété sa détermination à faire de ce salon une source de contacts, de contrats, d’idées et de projets qui viendront animer la dynamique d’une économie résolument tournée vers le développement durable et l’amorce de l’émergence.

Cellule de communication du Gouvernement

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*