Journal Horoya

Conakry: la ministre Makalé Camara rencontre les diplomates

Ce mercredi, 11mai à Conakry, s’est tenue une réunion entre la ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger, Makalé Camara et les représentants des Corps diplomatiques accrédités en République de Guinée. L’objectif était de faire un point sur les sujets qui font l’actualité nationale et internationale notamment la menace terroriste, les problèmes migratoires, la relance de l’économie post-Ebola, etc.

Cette première rencontre avec les ambassadeurs et diplomates accrédités en Guinée a été pour la ministre Makalé Camara , une occasion pour exposer les quelques problèmes socio-économiques qui minent le monde en général et la Guinée en particulier.

Pour Mme Camara, il est temps de revoir les manières dont les pays « riches » assistent les pays « pauvres ». Justifiant sa vision, elle a affirmé que pour la stabilité de nos pays, c’est-à-dire pour bloquer les menaces terroristes, les mouvements migratoires, il est primordial de penser comment faire occuper les forces vives de la nation et sécuriser nos frontières.

C’est pourquoi, a soutenu Makalé Camara, le gouvernement guinéen a entrepris plusieurs actions avec l’assistance des pays amis pour le renforcement des dispositifs sécuritaires le long de nos frontières, le renfoncement de la coopération bi et multilatérale, l’élaboration d’une politique de bonne gestion, de la mobilisation de nos compatriotes de l’étranger pour assurer la sécurité, et la promotion de la Guinée sur la scène internationale.

Abordant le cas des mouvements migratoires, elle a rappelé que la Guinée a ses ressortissants qui sont victimes des migrations.

Parlant de l’insécurité, Madame Makalé Camara a estimé que la Guinée n’est pas à l’abri de la menace terroriste.

« L’assistance de la Guinée aux pays frères dans le combat contre les terroristes au nord du Mali, les rapatriements des djihadistes pour la Mauritanie font de la Guinée un pays menacé», a-t-elle expliqué.

Face à ces réalités, la ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger a confié que le gouvernement envisage aussi de continuer les campagnes de sensibilisation dans les milieux universitaires et les autres liés d’attraction.

« Pour renverser cette tendance, le gouvernement assiste les femmes et les jeunes envie de favoriser leur autonomisation et leur émancipation ; de promouvoir le retour volontaire et à la réinsertion, faciliter la participation des Guinéens de l’étranger dans le processus du développement du pays, de renforcer la lutte contre l’immigration clandestine  et assurer la protection de nos ressortissants », a-t-elle confié.

Cette rencontre a pris fin par des séries des questions posées par les diplomates notamment sur l’organisation des élections communales, les dispositifs sécuritaires pris par la Guinée contre les menaces terroristes.

Amadou Mouctar Diallo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*