Journal Horoya

Alpha Condé demande à l’ONU de protéger les soldats guinéens engagés au nord Mali

Le président guinéen Alpha Condé a interpellé les pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour la protection des casques bleus guinéens engagés dans le combat contre les djihadistes au Mali.

Au cœur d’une rencontre de concertation tenue au palais présidentiel avec le corps diplomatique et les représentants des institutions internationales en Guinée, M. Condé a souhaité que des dispositions sécuritaires soient prises pour éviter des attaques barbares contre les positions des soldats guinéens à Kidal, dans le nord du Mali.

Pour le président Condé, il est important de sécuriser les camps des casques bleus qui opèrent dans le cadre de la Mission des Nations Unies au Mali (Minusma), en apportant des matériels nécessaires.

Il s’agit, selon lui, de créer les conditions de sécurités et de sûreté avec des radars de tire autour des camps qui abritent les casques bleus déployés au nord du Mali.

Les positions des casques bleus guinéens à Kidal ont été la cible d’une attaque terroriste le 12 février, qui a causé la mort de 7 soldats guinéens et une vingtaine de blessés.

Le président Condé a déclaré que « la Guinée ne cèdera pas aux actes d’intimidation » et s’engage sous la bannière des Nations unies pour le retour de la paix au Mali.

Il a aussi demandé aux pays membres du Conseil de sécurité des Nations Unies de doter les troupes guinéennes de matériels pour leur sécurité et leur propre défense sur le terrain de lutte contre les djihadistes.

Les dépouilles mortelles des soldats guinéens décédés au Mali sont arrivées mercredi à Conakry.

Une délégation des Nations unies conduite par Mohamed Sale Amadif, représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, séjourne actuellement en Guinée pour présenter les condoléances de l’ONU à toute la nation guinéenne.

Source : Xinhua

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*