Journal Horoya

Promotion du dialogue social et prévention des crises: le CES en fait une préoccupation majeure

Le Conseil Economique et Social -CES- en collaboration avec l’Association internationale des Conseils économiques et sociaux et Institutions similaires -AICES-IS  veut renforcer les capacités de son personnel. A cet effet, il organise un atelier d’échanges d’expériences pour mieux connaître le socle du dialogue et de la sécurité sociale.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier de trois jours s’est déroulée, lundi 23 mai, au  siège de l’institution à Kaloum en présence du Secrétaire général de l’AICES-IS, Patric Venturini, du Directeur du Bureau International du Travail basé à Dakar, François Murangira et de plusieurs autres personnalités et experts venus de divers horizons.

A l’entame, Hadja Rabiatou Sérah Diallo a défini les principaux objectifs de cette rencontre. Selon elle, il s’agit entre autres de: « inscrire les socles de protection sociale dans les agendas du CES ; doter les membres du CES  d’une expertise en vue de la formulation de stratégies visant à établir des systèmes nationaux de sécurité sociale qui soient socialement et économiquement viables et adéquats ; doter les membres du CES des connaissances leur permettant de participer activement à la mise en œuvre et au suivi des socles de protection sociale ; favoriser les échanges d’informations, d’expériences et de bonnes pratiques entre les CES-IS concernant leur contributions et leurs rôles spécifiques dans la conception et la mise en œuvre des socles de protection sociale pour tous ;        et permettre au CES de Guinée  d’entreprendre des actions spécifiques suite à la Conférence de Séoul visant à renforcer les capacités des membres pour soutenir la mise en œuvre des socles nationaux de protection sociale ».

Par ailleurs, Patric Venturini, le secrétaire général de l’AICES-IS, les CES ont « trois missions principales: favoriser des échanges d’expériences et de bonnes pratiques, contribuer au développement du dialogue civil, du dialogue social et plus en général de la démocratie participative et enfin renforcer la capacité des membres de notre association ». Pour lui, l’atelier de Conakry « recoupe ces trois missions ». « Je voudrai aussi rendre hommage à nos partenaires de l’OIT. je suis convaincu que l’atelier d’aujourd’hui va marquer un nouvel épisode de coopération stratégique », martèle-t-il avec un note d’espoir.

De son côté, Mody Sory Barry dira que: « dans le cadre de la protection sociale, le gouvernement en relation avec les agences du Système des Nations-Unies -SNU- entreprend un processus d’établissement d’une politique nationale de protection sociale« . « Ce processus, explique-t-il, sera accompagné par la création et le renforcement des capacités institutionnelles requises pour la mise en œuvre de cette politique en synergie avec les autres partenaires actifs dans la mise en œuvre des programmes de protection sociale ».

Le représentant du ministre Damantang à cet atelier a indiqué qu' »en matière de dialogue social, l’instauration d’un conseil national social qui est un organe consultatif permettra aux mandants tripartites du monde du travail de s’entendre et gérer au mieux et ensemble leurs intérêts communs. (…) Car, la protection sociale demeure un enjeu stratégique dans le cadre du bien-être et de la réduction de la pauvreté. J’espère donc qu’elle sera une préoccupation majeure pour nos Etats en voie de développement et pour tous les Etats émergents« .

Pour sa part, François Murangira du Bureau International du Travail -BIT- a remercié la présidente du CES guinéen pour son infatigable combat mené à côté du feu Ibrahima Fofana (décédé en 2010 suite à un accident de circulation à Tormélin, Fria, ndlr) et d’autres membres de la société civile guinéenne à travers les mouvements sociaux de 2006 à 2009. Le Directeur BIT basé à Dakar a apprécié le ministre l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle pour la promotion de l’emploi décent pour les jeunes en Guinée et le renforcement du dialogue social comme moyen de promotion de l’emploi et de prévention de crises.

Amadou Kendessa Diallo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*