Journal Horoya

Kankan : 78 membres des commissions de gestion des candidatures outillés

La gestion de candidatures est une étape décisive pour la réussite des communales du 4 février prochain. Pour l’exécution correcte de cette opération, les 78 membres des commissions de gestion des candidatures de la préfecture de Kankan viennent d’être outillés sur le mode opératoire mis en place par la commission électorale nationale indépendante (CENI).

La salle de conférence du centre de formation professionnel de cette préfecture a servi de cadre, hier dimanche 26 novembre, à cette rencontre sous la clairvoyance du facilitateur principal, Lanciné Toroma Traoré en service au Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. Outre les 78 participants, on notait la présence des autorités préfectorales, du commissaire superviseur, Aly Bokar Samoura ainsi que  d’autres membres de la délégation venue de Conakry.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par, Elhadj Abdoul Kader Cherif, attaché administratif du préfet de Kankan Aziz Diop.

Dans son discours de bienvenue, la présidente de la commission électorale préfectorale indépendante (CEPI) de Kankan, Madame M’Balou Kaba, a rappelé l’importance de ladite formation dans le cadre de l’organisation des élections crédibles et transparentes dont les résultats seront acceptés par tous. Elle a émis le souhait de voir les participants respecter scrupuleusement les règles et procédures dans la conduite de cette opération essentielle du chronogramme des communales. M’Balou Kaba a enfin demandé aux participants d’observer une attention particulière aux différents thèmes de la rencontre.

Aly Bokar Samoura, superviseur de Kankan et directeur du département Communication et information de la CENI a, quant à lui, remercié l’ensemble des participants avant de rappeler que les juristes ont été choisi et évaluer par le juge de paix de Kankan. Alors que les informaticiens, poursuit-il, sont eux au cœur du processus électoral. Il leurs a demandé prudence et concentration dans le travail. Car, pour lui, une seule erreur peut tout changer.

Elhadj Abdoul Karim Cherif a, au nom du préfet Aziz Diop, prodigué d’utiles conseils aux participants. Pour lui, les autorités de la CENI ont un souci. Celui d’organiser des élections libres, transparentes et crédibles, dans le respect strict des textes et lois en la matière. Pour réussir le pari, M. Cherif  exhorte les participants à accorder une importance particulière aux différents thèmes.

Alhassane Barry

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*