Journal Horoya

20 Novembre – journée internationale de l’enfance : Que des efforts à fournir

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale des Enfants, l’hémicycle est occupé ce lundi par les enfants députés, qui forment le parlement des Enfants de Guinée (Peg).

Cette session plénière, la première du genre en Guinée, se déroule en présence de diplomates, du Conseiller du Chef de l’Etat chargé des relations avec les Institution, et de Députés seniors. Claud Kory Kondiano, présent dans l’hémicycle, voit  une autre députée occuper occasionnellement le fauteuil que seul lui a occupé depuis 2013.

Le constat sur le respect et la protection des droits des enfants est peu reluisant. Selon la « présidente de l’Assemblée nationale », Aissatou Fofana, en Guinée 32% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition, 25 % ne sont pas enregistrés à l’état civil, 20 % des jeunes filles sont mariés avant 15 ans alors que seulement 14 % des enfants ont accès à l’enseignement préscolaire, 26% des enfants âgé de moins de 5 ans ont reçus tous les vaccins requis.

C’est pourquoi, saluant les efforts fournis par le gouvernement et les partenaires, elle n’a pas hésité à plaider pour une augmentation substentielle des allocations budgétaires pour la vaccination, la nutrition, la protection, l’enseignement préscolaire. Pour elle l’espoir est permis quant à l’amélioration de la situation des enfants en Guinée.

De son côté, la Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, se réjoui de cette célébration de la journée du 20 Novembre. Madame Diaby Mariama Sylla déclare que « La Guinée à l’instar des pays ayant ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant, célébre ce lundi 20 novembre, la Journée Mondiale de l’Enfance sous le thème « Children take over -les enfants prennent les commandes ».

Aux dires de Mariama Sylla, Conformément au thème de l’année et pour marquer cette journée en Guinéeson département en collaboration avec L’UNICEF, offre une opportunité unique à 114 Enfants « Députés » de participer à la session parlementaire du lundi 20 novembre et de faire directement un plaidoyer pour l’amélioration des secteurs sociaux qui affectent leur vie et celle de leurs familles.

Pour sa part le président de l’Assemblée nationale se dit conscient que l’enfance en Guinée a des problèmes sérieux et pour les résoudre on n’a pas déployé assez de moyens.

Selon Honorable Claude Kory Kondiano, un système éducatif solide repose sur une éducation préscolaire de qualité. Il promet de se battre pour l’augmentation des allocations budgétaire en faveur du respect et de la protection des enfants. Car, rappelle -t-il, notre pays a ratifié la convention relative aux droit des enfants depuis le 4 avril 1990. M. Kondiano s’est dit impressionné par le talent dont regorge le parlement des enfants de Guinée. Il a enfin rappelé que le Chef de l’Etat se bat pour l’amélioration des conditions de vie des guinéens en général et celle des tout petits en particulier. Pour preuve, soutient-il, grâce à son leadership on a obtenu un engagement de 20 milliards avec la Chine et 21 milliards avec les partenaires à Paris. Honorable Claude Kory n’a pas manqué de rappeler qu’il revient aux cadres guinéens de renforcer la capacité d’absorption du pays pour décaisser les fonds mis à notre disposition.

Alhassane Barry   

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*