Journal Horoya

Processus électoral : le président de la CENI reçu au siège de l’UPG

Le dialogue entre l’organe de gestion des élections (OGE) et les parties prenantes au processus ne doit pas être rompu. C’est en tous cas la volonté exprimée par la CENI sous la direction de son président, Maitre Amadou Salif Kébé.

Dans cette optique, Me Kébé accompagné des commissaires, a rendu visite, ce vendredi, 13 Octobre, à l’Union pour le progrès de la Guinée (UPG) de feu Jean Marie Doré au siège du parti sis à Belle-vue dans la commune de Dixinn.

Le président de l’UPG, Maitre Jean Alfred Mathos, qui avait à ses côtés les membres du bureau politiques national a vivement salué l’initiative de la CENI.  « Nous avons salué que la CENI ait appliqué la loi pour avoir une nouvelle direction que nous respectons. Cette visite est une première et c’est très salutaires pour plusieurs raisons», déclare-t-il en substance. Alfred Mathos poursuit en disant que « cela permet à la CENI de toucher du doigt les problèmes auxquels sont confrontés les partis mais aussi et surtout préparer l’avant, pendant et l’après élections pour préserver la paix et la quiétude ». Le numéro 1 de l’UPG  a saisi l’occasion pour exprimer certaines interrogations notamment de la non représentation de l’UPG dans certains démembrements ainsi que de la mise à disposition du budget électoral.

 Me Kébé se réjouit de la qualité de l’accueil. « Cette visite, affirme-t-il, s’inscrit dans le cadre des visites de courtoisie que nous avons entrepris auprès des partis prenantes du processus électoral. L’UPG n’est pas un parti des moindre dans le paysage politique de notre pays ».  Selon lui, la CENI est venus réitérer sa volonté de dialoguer régulièrement même s’il n’y a pas de problèmes afin que notre démocratie aille de l’avant.

Aux interrogations soulevées, le président de la CENI rassure : « Une fois que les démembrements sont sélectionnés et ont prêté serment, ils n’appartiennent plus aux partis, ils appartiennent à la CENI. Nous avons ténu à dire que les démembrements n’appliquerons que les directives de la loi, les directives données par la CENI centrale. La loi sera appliquée. Nous y veillerons particulièrement et les intérêts de toutes les parties candidates seront prisent en compte ».

Alhassane Barry

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*