Journal Horoya

Total-Guinée: les lauréats du challenge startupper dévoilés

Les lauréats du challenge Startupper sont désormais connus. Initié par le groupe total dans 34 pays d’Afrique, ce concours était ouvert à tous les entrepreneurs âgés d’au maximum 35 ans. L’objectif visait à « identifier, primer et accompagner les meilleurs projets de création ou de développement d’entreprises ».

Après les dépôts de candidature en ligne, la sélection des candidats, le président du jury, Iliassa Baldé a dévoilé, ce 16 avril 2016, la liste des trois gagnants de ce premier concours à l’espace bluezone de Dixinn.

Il s’agit par ordre de mérite de Alpha Diallo, de Samba Sory Camara et de Mariama Camara avec leurs projets respectifs: Alpha Diagnostic, Formation et Conseil (ADFC), Agropastoral business Kenyaya et Maiagriko.

Chacun des trois gagnants est reparti avec une enveloppe financière proportionnelle à la taille de son projet. C’est pourquoi, le premier projet a été primé à hauteur de cent trente-cinq millions GNF, le second a obtenu quatre-vingt millions GNf et enfin le troisième prix est de cinquante millions GNF.

Le président du groupe Total en Guinée, Alexis THELEMAQUE, a indiqué dans son speech que la politique de Total, installé depuis plusieurs décennies en Guinée, c’est d’encourager, d’accompagner la création d’entreprises, identifier les initiateurs des projets porteurs pour la création des valeurs, de richesses, bref une façon de participer au développement des entreprises.

Alexis THELEMAQUE dira que ce concours qui a connu plusieurs candidatures, est le fruit d’un partenariat public-privé gagnant. Avant de remercier les partenaires de Total qui sont entre autres l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, le groupe Bolloré, la Fondation Guico-press, la Fondation Rio Tinto, le Fonij, l’Aguipe et la Fondation Orange.

Par ailleurs, le parrain du challenge Startupper, Mamadou Pathé Dieng, a rappelé que ce concours a suscité de l’espoir chez des milliers de jeunes africains eu égard au taux de chômage sur le continent et particulièrement chez les jeunes. Selon lui, en lançant ce message, Total envoie un message fort pour la lutte contre le chômage et la pauvreté. Il a invité les jeunes guinéens à promouvoir leurs propres entreprises car, dira-t-il, « on a besoin en Guinée d’une culture entrepreneuriale pour ne pas être simplement des salariés ».

Enfin, le ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle a salué l’initiative de Total qui vise à aider les jeunes à créer leurs propres entreprises, à s’employer eux-mêmes. Damantang Albert Camara souhaite que les jeunes guinéens soient des vrais entrepreneurs qui vont bénéficier de l’appui de l’Etat à travers le projet « Booster les compétences pour l’employabilité des jeunes » et d’autres structures publiques.

Amadou Kendessa Diallo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*