Journal Horoya

Fête Internationale des Femmes: Les Guinéennes interpellent les autorités judiciaires sur les viols

A l’instar des autres pays du monde, les Guinéennes ont célébré ce 8 mars 2016, la journée internationale de la femme qui a connu la participation du président Alpha Condé, la Première Dame, Hadja Djéné Condé, l’ex-Première Dame Henriette Conté, le Premier ministre, Mamady Youla, la ministre des Affaires étrangères du Rwanda, les membres du gouvernement, les diplomates accrédités dans notre pays et les braves femmes de Guinée tous secteurs confondus.

Cette fête internationale de la femme a été célébrée en Guinée sous le thème: « 50-50 : franchissons le pas pour l’égalité des sexes ». Les Guinéennes ont magnifié cette journée par une série d’activités parmi
lesquelles : une animation culturelle, des témoignages d’une femme vivant avec un handicap (Issa SY, étudiante en pharmacie, ndlr) et des échanges entre femmes leaders. L’égalité des sexes, l’épanouissement et la promotion de la femme sont entre autres sujets débattus par les intervenants.

En présence du Président de la République, les femmes guinéennes déterminées et engagées ont  fait un plaidoyer appelant également à des appuis supplémentaires en vue d’une participation plus grande à la vie Politique et Economique ainsi que de meilleures conditions de travail.

La ministre de l’Action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance a félicité le Pr Alpha Condé pour les actions engagées en faveur de la femme guinéenne Elle a cité entre autres la gratuité de la Césarienne, l’assistance financière aux Ong féminines, etc « Le slogan dédiant votre mandat aux femmes et aux jeunes n’est pas un simple slogan mais c’est une réalité. C’est pourquoi vous avez investi de votre confiance à sept femmes en les nommant dans des postes de responsabilité stratégiques du gouvernement », s’est-elle réjouie.

Dans son discours, la ministre de l’Action sociale et de la promotion féminine, Sanaba Kaba, a promis de l’engagement de son département pour la mise en œuvre « du développement des programmes  et  des projet
des projections des  femmes et des filles contre toutes les formes de violences à leur égard. Cela, y compris l’excision à travers la prise en charge holistique et l’habilitation des communautés en vue de l’élimination des pratiques socioculturelles néfastes à la santé et au bien-être des femmes et des filles ».

Par ailleurs, la Coordinatrice nationale du Réseau des Femmes du Fleuve Mano pour la Paix (REFMAP), Gomou Fatoumata Morgane, a déclaré que malgré des acquis importants, de nombreux défis restent à relever. Il s’agit, explique-t-elle, de « l’adoption de la loi sur la parité  et du code civil révisé, la poursuite de l’éducation civique et de la culture de paix au niveau de la couche juvénile, la mise en place du conseil  guinéen des femmes, cadres de concertation et d’échange de haut niveau entre toutes les femmes sans exception.

Selon elle, la célébration de la journée internationale de la femme est marquée en Guinée, par la recrudescence des actes de viols et autres sur les femmes en général et sur les petites filles en particulier, l’excision et le mariage précoce.

Pour cela, Gomou Fatoumata Morgane interpelle « les autorités judiciaires et administratives pour que des mesures draconiennes soient prises afin de mettre un terme à ces pratiques récurrentes qui ternissent l’image de notre pays, rabaissent et humilient ces femmes ».

En prenant la parole, le Chef de l’Etat a salué le courage et la bravoure de la femme guinéenne. Alpha Condé a rappelé que deux ans durant, la Guinée a souffert à cause d’Ebola et des manifestations politiques ayant occasionné la fuite des investisseurs.

Le président de la République avait dédié son premier mandat, aux Femmes et à la Jeunesse. Ce qui  reste au cœur de la stratégie de développement qu’il ambitionne pour la Guinée. D’ailleurs, son nouveau gouvernement compte sept (7) femmes qui occupent des postes de responsabilité très importante.

Amadou Kendessa Diallo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*