Journal Horoya

Grève en Guinée : le bonjour musclé du vice-gouverneur de la BCRG dans une banque fermée !

A 8h50mn dans la matinée de ce mardi 16 février 2016, la banque NSIA sise au quartier Almamya dans la commune de Kaloum, a reçu la visite musclée du vice-gouverneur de la banque centrale de la République de Guinée (BCRG) accompagné par un contingent de militaires, a-t-on constaté sur place.

Avec une force militaire composée de bérets rouges et de gendarmes, Mr Goumou vice-gouverneur de la BCRG a débarqué pour ouvrir les portes de la banque NSIA.

Présent sur les lieux, Abdoulaye Sow la Fédération Autonome Syndicale des Banques, Assurances et Micro finances de Guinée (FESABAG) n’a pas digéré cette irruption des autorités banquières soutenue par un groupe de militaires armés.

A notre micro, il a décrit l’atmosphère des lieux : «c’est le gouverneur Gomou qui vient avec l’armée pour effrayer les travailleurs des banques alors qu’aucune loi ne l’y autorise pour ouvrir les banques, aucune loi ne l’autorise à venir ouvrir forcément comme aucune loi ne nous autorise à venir fermer forcément. Il ne respecte pas les lois de la R2publique, il ne respecte pas les conventions internationales, ils sont là pour agresser les travailleurs. Une entrave à la liberté syndicale, ils sont là avec une armée et ils sont armés en plus et c’est ce qui nous effraie. Regardez la population riveraine nous observer.»

Poursuivant, A. Sow souligne : «il n’y a pas de clients, il n’y a pas de travailleurs, c’est un bluff, c’est pour tromper les autorités. Ils (gouverneur Nabé et son vice-gouverneur Gomou) sont ensembles.»

Cette scène remet sur table le chaud dossier de l’usage de la force pour bloquer la manifestation d’une prescription légale en Guinée.

Voici le témoignage vidéo du secrétaire générale de la Fesabag, Abdoulaye Sow

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*